Accueil
Mes créations
Page Mes passions
Arts du passé
Contact
Favoris
Création métiers
Restauration métiers
Modèle B
Création fuseaux
Langage des fuseaux
Langage des épingles
Dentelles et modèles

J'ai connu mon arrière grand-mère Albertine, mais j'étais encore bien petite pour converser avec elle. Les bombardements de la guerre avaient détruit sa maison en totalité. Seuls témoins de cette période quelques fuseaux sortis des décombres et endormis au fond d'un tiroir.

Ce qui leur a permis d'arriver jusqu'à moi.


Sa fille, ma grand-mère Noëlle, par chance m'a transmis tout ce que je sais, afin qu'à mon tour, je puisse aider à perpétuer les traditions des siècles passés.


Les fuseaux de sentiments.


Mon arrière grand-mère Albertine, jeune et belle demoiselle de grande famille pratiquait la dentelle aux fuseaux (Bayeux/Chantilly) et la broderie au point de Beauvais, plus par plaisir que par nécessité, ce qui était rare à une époque ou tous ces travaux étaient essentiellement alimentaires.

Elle reçu , un jour par porteur spécial, un fuseau avec un anneau flottant dit "fuseau de mariage".

Il était accompagné d'un parchemin d'un jeune prétendant, lui déclarant sa flamme. Il se prénommait Léonce. C'était un beau jeune homme au regard clair et profond, qu'elle avait eu l'occasion de rencontrer lors du mariage de sa soeur ainée.


Le coeur battant, elle déposa sur son carreau ce superbe bloquet (nom du fuseau en Normandie) et, émue de ce bonheur souhaité en secret depuis que son regard avait croisé celui du beau Léonce, elle démarra une nouvelle dentelle et mis ce superbe fuseau au travail, sous le regard attendri de son père qui avait compris que sa fille était heureuse.

Quelques jours plus tard, Léonce fut invité, ainsi que ces parents, pour le milieu de l'après midi. Après de multiples essayages de robes et coiffures, qui avaient pris une partie de la matinée et le début de l'après midi, elle était enfin prête.

Pour avoir l'air très afféré à son entrée dans le salon, elle décida de faire danser sur son carreau ses fuseaux, elle se sentait émue, comme sans jambes à l'arrivée du jeune homme. Il s'approcha d'elle pour la saluer, et il vit le beau fuseau qui était au travail sur la dentelle qu'elle avait commencé la veille tard dans la nuit à la réverbération de sa boule d'eau.

Le fuseau à l'anneau sur le métier et actif dans l'ouvrage, voulait dire "oui" à sa demande.

Cette dentelle fut le premier jabot que mon arrière grand-mère offrit à mon arrière grand-père. Il en eu beaucoup d'autres, ainsi que des manchettes, et des gilets brodés au point de Beauvais.

 

Elle recevra dès le mariage un autre fuseau. Ce dernier portant en son corps un minuscule fuseau dit "fuseau de naissance".

Ce fuseau en langage dentellier voulait dire "je souhaite avoir un enfant de toi".

Elle eu le bonheur de recevoir ensuite un fuseau de naissance à chaque annonce d'enfant.


Je dis bien le bonheur, car à cette époque où avoir un enfant n'était pas souvent un choix.

Elle fut une femme respectée, aimée et heureuse.

  

Dentelles et Cie

Le langage sentimental des fuseaux